QUAND LE LILAS ÉTAIT EN FLEUR




 Il y a de ces week-ends prolongés, une envie qu'ils durent toujours.
Il n'y avait rien de mieux que ces 3 jours à la campagne.
Je vous ai déjà dit Ô combien de fois j'aimais me ressourcer là-bas, en Charente.

Au final, je n'ai jamais besoin d'aller très loin pour me sentir bien, faire le vide et paradoxalement le plein...
J'ai compris cela lorsque je me suis absentée une petite heure, seule, avec mon appareil, j'ai fait un petit tour dans le village, je me suis posée dans cette clairière, j'ai fermé les yeux quelques instants. Respirer, faire le vide, se poser.
Je suis allée coupée du lilas, il faut dire que là-bas il est abondant, il y en a vraiment partout, et son parfum vous envoûte tellement.

Je me suis arrêtée sur chaque petit détail de la nature, le chant des oiseaux, le vent qui souffle sur les iris sauvages, les papillons par dizaines, le chien d'à côté qui aboie, les aigrettes des chatons qui virevoltent au passage de ma Rose.
Ces détails si peu important mais qui contribuent largement à mon petit bonheur.

Le lilas en fleur, qui n'a d'odeur que des petits bonheurs, c'est cela que j'aime et c'est parfois à cela que je me rattache pour palier ces moments de doutes, cette fatigue, cette routine qui m'aspire.
Prendre le temps, se laisser vivre c'est un peu de ça aussi ma vie.

Rose a elle aussi largement profité de ce week-end avec nous tous et fera le plein de campagne toute la semaine, car nous la retrouverons ce samedi.

J'ai repris le travail, je ne vais pas me plaindre la semaine sera courte. et j'aurais de nouveau un long week-end.

Je vous souhaite une douce semaine.

 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Laisser un petit mot :

Say le pompon © 2014 | Modifications par Catherine Surr